Nouveautés   Tous les livres   Recherche  
Y avez-vous dansé, Toinou ?
Yves VIOLLIER
Avril 2016
Terres de France
19 € - 360 p.
Une presque centenaire se raconte par un été de canicule. Née en Dordogne, mariée à quinze ans et mère à seize, Toinou entraîne les siens ailleurs, jusqu'au bord lumineux de la Charente... Souvenirs d'une vie, mémoire des lieux et des paysages gravés pour toujours par la plume d'un narrateur ému. Un livre au charme proustien.
Dans la lignée de L'Accent de ma mère de Michel Ragon.

Présentation du livre
Toinou à sept ans, rentrant de l'école armée de son bâton, et traversant le bois au crépuscule neigeux tandis que le loup hurle au loin.
Toinou à seize ans, emmenant mari, bébé, parents et grands-parents là où l'or du cognac resplendit. Fuyant le Périgord noir, et surtout la mémoire d'Hautefaye, le « village des cannibales » où l'on a, dix-neuf ans avant sa naissance, odieusement assassiné le seigneur du château.
Toinou à quatre-vingt-douze ans, qui au coeur brûlant de l'été se livre. Une vie « minuscule » racontée avec son accent de soleil. Témoignage d'un temps où la terre était rude, et exigeante.
Parfums et saveurs de la Charente intérieure, lumières des paysages. L'émotion étreint le narrateur qui reçoit ces paroles. Les voilà, éclats de vie sous la lumière blonde de cette « terre du bonheur », ceux qui, tout au long d'un siècle, ont accompagné Toinou.

Le livre dans la presse
"Au bas mot, Viollier pèse à chacun de ses livres plus de 50 000 ventes avec pour épicentre le Grand Ouest."

"Une oeuvre foisonnante"

"On pourra toujours en reparler dans un siècle, mais son oeuvre, à l'image de celle de Michel Ragon et, à un degré moindre, celle de Gilbert Prouteau, laissera probablement une trace indélébile à la compréhension de notre complexe et singulier département devenu province..."
Ouest France 03/ 04/ 2016

emission "Portrait d'Artiste"
TV Vendée [TV] 06/ 04/ 2016

"Yves Viollier est en scène, mais l'héroïne de ce "roman vrai" est Toinou, cette Périgourdine du fond des âges, venue d'un lieu maudit ("le village des cannibales"). Viollier, avec un magnéto, a collecté durant quelques années les propos de Toinou. Et le témoignage de sa vie, de la misère paysanne, est non seulement bouleversant mais authentique, d'une vérité qui dépasse la fiction et même la légende.
On aimera aussi la façon dont Viollier restitue le parler régional, par exemple les propos de Toinou, souvent ponctués de "queu !", ce qui donne du rythme au livre, emballant du début à la fin. Et plus que jamais dans l'esprit de l'Ecole de Brive et de la littérature dite populaire, chère à Michelet et Peyramaure, deux des têtes de file de cette fameuse école littéraire. Le Vendéen ne s'adresse pas à l'intelligentsia parisienne mais à la sensibilité et à l'intelligence du coeur."
Ouest France 07/ 04/ 2016

"Le dernier roman d'Yves Viollier se savoure comme un cognac hors d'âge. Il a le feu et l'élégance, l'âpreté et la délicatesse des eaux-de-vie puisées au tonneau des réserves familiales."

"Les 286 pages du roman aux Presses de la cité alternent les souvenirs et les points de vue narratifs. La plume joue avec la spontanéité du registre oral. Le récit fait scintiller des éclats de vue sous la lumière de Saintonge. Il dresse le portrait d'une femme admirable et montre un pays où "tout change, mais [où] l'or du cognac continue de couler et la Charente semble immortelle". Toinou a enfin son livre. Elle le mérite."
Sud Ouest 14/ 04/ 2016

"ce roman qui retrace la vie d'Antoinette Besse, dite Toinou, d'Angeac, une "émigrée" arrivée du Périgord noir au début du XXe siècle dans cette Charente dont Yves Viollier dépeint avec toujours autant de brio les paysages, les couleurs et les saveurs."
La Charente libre 14/ 04/ 2016

" Un livre au charme proustien. "L'Avenir Agricole 08/ 04/ 2016

Et, tandis qu'elle parle, le narrateur tire aussi les fils de sa propre mémoire. Les souvenirs des uns et des autres se croisent, s'enchevêtrent, se lient, et le roman devient oeuvre de transmission, de partage, ode au courage, à la nature, au soleil.Réussir le Périgord 22/ 05/ 2016

"[...] un témoignage poignant et nostalgique sur une vie pleine, souvent difficile mais si belle. Un hymne à la vie ! "J'aime lire et écrire [INTERNET] 02/ 04/ 2016

" On l'a compris, c'est un roman d'une extrême finesse, écrit par un auteur à la sensibilitée exarcerbée, qui parle avec justesse des choses simples et vraies."L'Est-Eclair 29/ 05/ 2016

"Une très belle réussite que cette "vie racontée" parue aux Presses de la Cité dans cette collection des Terres de France, si justement nommée."
Les Lectures de Martine [INTERNET] 12/ 04/ 2016

" Un excellent cru de cet écrivain du "terroir" trop souvent négligé "Famille Chrétienne 24/ 09/ 2016

" Un bon roman du terroir et de la mémoire parfumé au cognac "L'Echo des Vosges 29/ 09/ 2016

"Un livre qui fait du bien."
Télé Luçon Sud Vendée [TV] 06/ 06/ 2016

" La plume joue avec la spontanéité du registre oral. L'histoire fait scintiller des éclats de vie sous la lumière de Saintonge. Elle se savoure comme un cognac hors d'âge. Elle a le feu et l'élégance, l'âpreté et la délicatesse des eaux-de-vie puisées au tonneau des réserves familiales. "Sud Ouest 20/ 12/ 2016

" La plume joue avec la spontanéité du registre oral. L'histoire fait scintiller des éclats de vie sous la lumière de Saintonge. Elle se savoure comme un cognac hors d'âge. Elle a le feu et l'élégance, l'âpreté et la délicatesse des eaux-de-vie puisées au tonneau des réserves familiales. "Sud Ouest 20/ 12/ 2016

Liens
Les livres de l'auteur :
Les Pêches de vigne
Le Marié de la Saint-Jean